[ Skyline de Barcelone ] #4 Le téléphérique du port

Dans notre série « Skyline de Barcelone », retrouvez aujourd’hui notre 4e volet consacré cette fois à un élément très original de la capitale catalane : le téléphérique du port et ses deux petites cabines rouges qui se croisent en silence.

Skyline de Barcelone - Téléphérique du port - Barcelona Autrement

 

De loin, elles ressemblent à des pointes de tour Eiffel, avec leur structure métallique qui rappelle la Dame de Fer de Paris (à ne pas confondre avec Margaret Thatcher !). Le câble qui les relie est à peine visible et pourtant, c’est lui qui donne tout son sens à cette attraction pensée pour les touristes, dès sa création.

Skyline de Barcelone - Téléphérique du port - Barcelona Autrement

(c) Florence Siguret

Une attraction pour l’Exposition Universelle de 1929

Si le Mirador de Colón couronné par une statue du découvreur des Amériques a été créé pour la première exposition internationale de 1888, le téléphérique du port est un héritage de la seconde édition de ce grand événement mondial : l’Exposition Universelle de 1929.

Cette fois, l’événement va se dérouler sur la colline de Montjuïc : les terrains militaires qui entourent le château qui culmine au sommet de la colline sont cédés à la mairie, ce qui laisse la voie libre pour l’organisation du site de l’exposition.

Josep Puig i Cadafalch et Guillem Busquets, entre autres, vont dessiner le site de l’exposition qui s’étendra depuis la plaça d’Espanya jusqu’au pied du château de Montjuïc : jardins, petits pavillons, parcs d’attraction, la colline est au cœur de son premier grand projet d’urbanisation. (On vous emmène la découvrir au cours de notre balade à Montjuïc en vélo électrique).

Skyline de Barcelone - Le téléphérique du port - Barcelona Autrement

(c) Carné

En plus de l’aménagement de la colline, c’est l’occasion pour Barcelone de réviser ses axes de circulation : la place d’Espagne est créée pour faire la jonction entre l’avenue Paral·lel naissante (qui rejoint directement le port), la Gran Via de les Corts Catalanes (qui traverse la ville de part en part) et la rue de la Creu Coberta, ancienne route royale qui permet de rejoindre Madrid.

L’Exposition Internationale est une bonne opportunité pour la région de montrer ses qualités techniques dans le domaine des transports publics : les tramways arrivent sur la place d’Espagne, un funiculaire est construit pour unir le bouillonnant Paral·lel à la citadelle militaire (aujourd’hui les télécabines sont venues se substituer au deuxième tronçon du funiculaire).

Enfin, ce qui nous intéresse, le téléphérique du port, qui devait permettre aux visiteurs de l’Exposition de relier, en quelques minutes et par voie aérienne, le port de la Barceloneta et les jardins de Miramar, à mi-hauteur sur la colline de Montjuïc. Devait. Pourquoi ? Parce que le téléphérique n’était pas prêt à temps !!

Skyline de Barcelone - Le téléphérique du port - Barcelona Autrement

(c) Florence Siguret

Le téléphérique du port pour un moment de contemplation

C’est l’auteur de la Fontaine Magique de Montjuïc, Carles Buïgas, qui s’est chargé du projet du téléphérique du port. Sa construction a commencé en 1928 mais faute de fonds, le projet est passé à Josep M. Roda et sa mise en service ne s’est faite qu’en 1931, à… deux heures du matin !

La guerre civile a provoqué un changement d’usage des tours : dès 1936, on a retiré les câbles pour transformer les tours en postes de défense stratégique contre l’aviation italienne qui venait bombarder la ville. Après le conflit, le téléphérique a du être remodelé et restauré, surtout après qu’un accident ait provoqué la mort de deux militaires américains, dont l’hélicoptère s’était pris dans les câbles.

En 1963, le téléphérique a repris officiellement du service, sans interruption jusqu’en 1995 où il fallut de nouveau le restaurer pendant 2 ans.

 

Aujourd’hui, au-delà du mode de transport, le téléphérique du port de Barcelone a une vocation résolument touristique. Avec près de 1300 mètres de longueur, vous survolerez le port de Barcelone et vous aurez une vue exceptionnelle sur notre jolie ville et sur ses plages.

Le trajet dure une dizaine de minutes environ et vous permet de rejoindre la Barceloneta (tour Sant Sebastià, 78,4 m de haut) depuis la colline de Montjuïc (station de Miramar, à 56 m d’altitude), ou inversement. À mi-parcours, vous passerez par la tour de Jaume I (107 m de haut), située sur le quai où se trouve également le World Trade Center de Barcelone. (Cliquez ici pour plus d’infos sur les tarifs.)

Petite astuce, si vous voulez profiter de la vue depuis le sommet de la tour de Sant Sebastià tout en dégustant de bons petits plats de la mer, rendez-vous au restaurant Torre d’Alta Mar pour déguster la cuisine originale et réputée des chefs Albert Dolcet y Joan Martínez !

Partagez cet article :