[ Skyline de Barcelone ] #5 L’ hôtel W

Notre série Skyline de Barcelone se poursuit avec notre 5e épisode, dédié à l’ hôtel W , une icône de la Barcelone moderne, celle du XXIe siècle, tournée vers le futur.

[ Skyline de Barcelone ] #5 L’ hôtel W

 

L’ Hôtel W est un point de repère dans la ligne d’horizon barcelonaise qu’on ne peut pas rater, surtout lorsqu’on se promène sur les sommets de Barcelone. Il marque symboliquement le début (ou la fin, selon où l’on se trouve) des plages de la capitale catalane. Très rapidement, sa forme caractéristique lui a donné un surnom, l’hotel vela, « l’hôtel voile », une dénomination communément répandue aujourd’hui.

Skyline de Barcelone - hôtel W - Barcelona Autrement

(c) Ricardo Bofill

L’ hôtel W, une ouverture vers le futur

Les représentants de la mairie de Barcelone sont formels, Barcelone est résolument tournée vers le XXIe siècle, le futur et la modernité. Cet argument sera repris pour répondre aux voix contestataires du projet de ce nouvel hôtel 5*, situé en bord de mer, entre le port et les plages de la ville.

Pour incarner ce futur et cette modernité, c’est l’architecte Ricardo Bofill qui a été choisi. Né à Barcelone, il est également connu pour la réalisation du terminal 1 de l’aéroport Barcelona-El Prat à Barcelone, l’immeuble Walden 7 à St Just Desvern ou encore l’hôtel de Région à Montpellier.

Au début de la construction, en 2006, nous sommes dans le contexte d’une grande réforme du port de Barcelone, où l’on souhaite séparer les différents usages de cet immense espace : industriel, loisirs, résidentiel etc. L’hôtel de luxe que Bofill va dessiner s’inscrit dans cet esprit.

L’édifice a été inauguré en 2009 sur la plaça de la Rosa dels Vents, à deux pas de la mer, au bout d’une digue du port qui vient en prolongation du quartier voisin de la Barceloneta. L’idée est de faire la connexion entre la partie habitable de la mer, les plages, et le port, avec son paysage industriel.

En forme de voile gonflée par le vent et dont le mât serait tourné vers la ville, l’ hôtel W se repère de loin avec sa façade de verre qui reflète tantôt les couleurs du ciel, tantôt l’état de la mer selon l’endroit où l’on se trouve.

  • Skyline de Barcelone - hôtel W - Barcelona Autrement
  • Skyline de Barcelone - hôtel W - Barcelona Autrement
  • Skyline de Barcelone - hôtel W - Barcelona Autrement

Avec ses 26 étages et ses 473 chambres et suites, l’hôtel s’élève à une hauteur qu’il est presque impossible de savoir !! Oui, vous avez bien lu ! Suivant les sites et les ouvrages que l’on consulte, on trouve des dimensions qui vont de 87m, 99m, 105m à 110m de haut ! Si quelqu’un veut mesurer de manière indiscutable et scientifiquement prouvée la hauteur de l’ hôtel W, nous fournirons les mètres !

Son design a été récompensé par le Prix Villégiature 2010 de la Meilleure Architecture Extérieure pour un Hôtel Européen.

Skyline de Barcelone - hôtel W - Barcelona Autrement

 

L’ hôtel W, un projet très controversé

Même si aujourd’hui l’ hôtel W est plutôt bien accepté dans le paysage barcelonais, ça n’était pas vraiment le cas au moment de sa construction. De nombreuses associations d’habitants se sont élevées contre le projet de gratte-ciel de Bofill, et ce, pour plusieurs raisons.

Tout d’abord, en termes de paysage, l’hôtel est un nouvel édifice qui coupe l’horizon barcelonais. Après la construction du Fórum et de l’hôtel Arts sur le port olympique, les habitants voient d’un mauvais œil ce projet qui vient cacher / gâcher la perspective du bord de mer. Sa hauteur était initialement prévue autour de 160m mais a été rabaissée pour ne pas voler la vedette aux tours du port olympique qui couronnent l’horizon barcelonais.

Ensuite, sans doute la plus grosse polémique est venue du fait que la construction de cet hôtel enfreint deux lois. La première : la loi qui régit la construction sur le territoire du port de Barcelone interdit l’édification de bâtiments sur des terrains gagnés sur la mer, sauf s’ils sont liés à l’activité portuaire. Ce n’est pas le cas de l’hôtel. La seconde : la loi de Protection du Littoral interdit toute construction à moins de 100 m du trait de côte. L’ hôtel W a littéralement les pieds dans l’eau. Le projet a donc fait fi de ces lois.

Skyline de Barcelone - situation hôtel W - Barcelona Autrement

 

Une autre polémique est née du fait que les terrains qui ont été choisis pour la construction de l’hôtel étaient publics, mais l’attribution du projet, elle, s’est fait de manière privée. Cela n’a pas vraiment plu aux Barcelonais qui venaient de perdre, sans être informés, 10 ha de domaine public.

Enfin, les écologistes et les usagers de la mer ont eux aussi fait entendre leur mécontentement en avançant l’argument que la construction de cet hôtel, ajoutée à celle du Port Olympique, du Fórum et des autres aménagements, allait modifier la dynamique littorale. Avec ces nouveaux obstacles dans l’eau, les courants marins vont évoluer et avec eux, le flux des sédiments, si précieux pour maintenir l’existence des plages. De plus, selon les windsurfeurs et les amateurs de voile, l’ hôtel Vela leur couperait le vent essentiel à leur activité (c’est un comble !).

Finalement, chaque projet a toujours ses défenseurs et ses détracteurs, toujours est-il que cet élément de la skyline de Barcelone est l’un des plus photographiés de la ville et de notre côté, on ne se lasse pas d’y regarder ses reflets changeants

Skyline de Barcelone - hôtel W vu des plages - Barcelona Autrement

(c) Florence Siguret

Partagez cet article :